Vous êtes ici :   Accueil » Le Grenelle de la mer

Rappel des orientations

Charte d'engagements et d'objectifs pour une pêche maritime de loisir éco-responsable ;
Charte signée par les cinq fédérations de pêche de loisir, en juillet 2010.

Point de situation

1- Engagement n°87 du Grenelle de l'environnement : gestion cohérente mer et littoral, gestion des stocks halieutiques par un réseau d'aires marines protégées. Il s'agit d'un parc marin qui devrait être officialisé en 2012. Il entre dans la résolution de protection de certaines aires marines, représentant io% du total de nos eaux territoriales. La couverture et les limites de ce parc, dont l'appellation retenue est « Parc Normando-Breton », ne sont pas encore bien définies ni arrêtées. Le projet initial s'étendait du Haut-Cotentin jusqu'au Cap Fréhel, mais de nouvelles hypothèses sont à l'étude. À l'heure actuelle, les îles Anglo-Normandes n'y sont pas intégrées. Un bureau CEC (Collectif Emeraude Cotentin) représentant les associations liées aux loisirs maritimes de l'Ille-et-Vilaine, de la Manche et des Côtes d'Armor sera chargé de mission auprès du comité de pilotage du parc.
2- Engagement n° 26 du Grenelle de la mer : l'adoption d'une charte sur la pêche de loisir, à l'issue du Grenelle de l'environnement. Mise en place d'une charte sur la pêche embarquée pour une période d'étude de deux ans, servant à évaluer l'opportunité de mise en place d'un permis de pêche, qu'elle soit embarquée, sous-marine ou du bord. Durant cette étude, sur une durée de deux ans, cela consisterait en une simple déclaration informatisée, totalement gratuite, auprès des services de l'État. Cette formalité permettra d'évaluer le nombre et le comportement


3- Engagement n°27a du Grenelle de la mer : marquer le poisson pêché dans le cadre de la pêche de loisir par une encoche sur la nageoire caudale ou dorsale, dans le but d'interdire la vente illégale. Sous peine de verbalisation, le marquage de certains poissons et du homard doit être effectué dès que les captures se trouvent à bord du navire, dans le cas d'une pêche embarquée ou de la pêche sous-marine exercée depuis un navire (cf article 3 de l'arrêté ministériel du 17 mai 2011).
4- Engagement n° 27b du Grenelle de la mer : définir des interdictions de pêche selon les besoins pour certaines espèces et instaurer des périodes de repos biologique sur les zones de l'estran. Il est conseillé de bien se renseigner car, en fonction des périodes, un arrêté peut interdire la pêche d'une ou plusieurs espèces, dans une zone déterminée, afin de tenir compte du repos biologique, d'une zone de frai (bar) ou pour des raisons sanitaires (coquillages). Pour ne citer qu'un exemple : dans la baie du Mont-St-Michel, la zone de pêche à la palourde, aux praires et aux coques allant de Cancale à Cherrueix est divisée en trois parcelles. Deux de ces zones sont ouvertes tandis que la troisième reste « en jachère » pendant une période de trois mois. Après ce repos biologique, la zone interdite est rouverte, une autre est alors fermée et ainsi de suite.
5- Engagement n°27c : passer de la notion incontrôlable de « consommation familiale » à une gestion basée sur des quantités mieux définies afin de réduire au minimum les captures autorisées (engagement poids maximum par pêcheur). En l'absence de mesures restrictives quant à la quantité des captures, il appartient aux plaisanciers de faire preuve de raison et de pratiquer une pêche écoresponsable. Néanmoins, afin d'éviter toute démesure, le constat par les autorités d'une quantité irraisonnée et n'ayant aucun rapport avec la notion de « consommation familiale » reste répréhensible et donc verbalisable.

Nota: les textes des engagements du Grenelle de la mer ont été volontairement allégés. Vous pouvez cependant consulter l'intégralité des textes de cette charte sur le site de la FNPPSF.

Alain Theret responsable du CD35
Article paru dans la revue Pêche plaisance N°34- 2012


Glossaire

cadre

remplace dans certaines régions (Savoie) le moulinet à tambour fixe. Simple cadre en bois où sont enroulées les spires de nylon.

ces

Courant équatorial sud.

eaux territoriales

Zone maritime soumise à la souveraineté de l’Etat côtier (elle s’étend à 12 miles au large des côtes).

estran

partie de la terre découverte et recouverte par les marées.

frai

stade depuis l'éclosion des oeufs jusqu'à la formation de l'alevin. 

halieutique

Qui se rapporte à la pêche. Domaine scientifique qui étudie la pêche ou encore l'Art de la Pêche . Etude scientifique des problèmes physiques, chimiques, biologiques et socio-économiques que pose l'exploitation des ressources animales et végétales en milieu aquatique (pêche, conduites d'élevages et pratiques culturelles en aquaculture). Au sens restreint, l'halieutique désigne le plus souvent les aspects liés à la pêche en mer.

littoral

qualifie la zone marine côtière comprise entre le rivage et la profondeur de disparition des algues et des végétaux marins, soit quelques dizaines de mètres.

nageoire caudale

queue du poisson

poisson

(aux termes de la Loi sur l’inspection du poisson), s’entend, outre du poisson proprement dit, des mollusques, crustacés et autres animaux marins, à tous les stades de la vie, y compris les œufs le sperme, la laitance, le frai, les larves, le naissain et les petits des animaux marins.

rappel

type d'amorçage qui consiste à lancer une petite boule d'amorce au même endroit et au même rythme tout au long de la partie de pêche.

stock

Le stock correspond à l'ensemble des individus pouvant être soumis à l'activité de pêche au sein d'une population.

Date de création : 25/03/2013 - 19:06
Catégorie : - Les mots du président
Page lue 2350 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
4MWT
Recopier le code :


  937665 visiteurs
  27 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Calendrier