Vous êtes ici :  Accueil
Texte à méditer :  Pour comprendre,il suffit souvent d'écouter !  Joe DANTE
Texte à méditer :  Quel est le N° des renseignements téléphoniques DES MARINS PECHEURS ? 110 huîtres, 210 huîtres !!! biggrin  
Texte à méditer :  A tribord, c'est... à droite, A babord, c'est... à gauche, A ras bord, c'est... à l'apéro frown  
Texte à méditer :  Horizon pas net, reste à la buvette smile  
Texte à méditer :  Suroît le doux, quand il se fâche, il devient fou rolleyes  
Texte à méditer :  Petit nuage effilé, solitaire dans un ciel bleu et d’allure bon enfant, Marin, veille au grain blanc   
Texte à méditer :  Qui pisse contre le vent se rince les dents confused  
Texte à méditer :  Brouillard dans la vallée, pêcheur fais ta marée   
Texte à méditer :  Quand les mouettes volent bec au vent, signe de mauvais temps   
Texte à méditer :  Quand aux nues on verra enclumes et bigornes, grand vent soufflera dans les formes   
Texte à méditer :  Soleil en haubans dans le couchant, Marin prépare ton caban   
Texte à méditer :  Vent de noroît balai du ciel, beau temps après un arc-en-ciel   
Texte à méditer :  Pingouins dans les champs, hivers méchants cry  
Texte à méditer :  Quand le merle chante en mai, avril est fini tongue  
Texte à méditer :  Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer tongue  
Texte à méditer :  Soleil rouge au coucher, jaune (ou: blanc) au lever, beau temps assuré  
Texte à méditer :  Jaune quand il se cache (se couche), rouge quand il se lève, sûr d'avoir de la pluie  
Texte à méditer :  Années de vagues, années de poissons cry  
Texte à méditer :  Le bateau qui n'obéit pas au gouvernail obéira au rocher frown  
Texte à méditer :  Qui trop écoute la météo,  passe sa vie au bistrot tongue  
Texte à méditer :  Un bateau n’est pas plus grand ou plus petit,  selon qu’il se trouve au creux ou au sommet de la vague  
Texte à méditer :  Faire comme les autres n'est pas pécher  
Texte à méditer :  On peut haïr le péché et aimer le pécheur!  
Texte à méditer :  Il faut perdre un lançon Pour pêcher un bar ou un lieu  
Texte à méditer :  Avec l’amorce d’un mensonge, on pêche une carpe de vérité.  
Texte à méditer :   La modestie est le meilleur appât pour aller à la pêche aux compliments  
Texte à méditer :  Que celui qui n'a jamais péché demande à son voisin de lui raconter  
Texte à méditer :  Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson.tongue  
Texte à méditer :  Quand l’appât vaut plus cher que le poisson, il vaut mieux arrêter de pêcher.  
Texte à méditer :  La pêche est un sport étrange puisqu’elle n’empêche guère ceux qui surveillent leur ligne de prendre du ventre.  
Texte à méditer :  La pêche à la ligne c’est comme les mathématiques en cela qu’on ne peut jamais complètement l’apprendre  
Texte à méditer :  Quand les réseaux sont saturés téléphoner c'est vraiment la pêche à la ligne.  
Texte à méditer :  Une femme qui n'a jamais vu son mari pêcher à la ligne ne sait pas quel homme patient elle a épousé.  
Texte à méditer :  Un pêcheur amorce sa ligne avec le ver qui s'est nourri d'un roi puis mange le poisson qui s'est nourri du ver  
Texte à méditer :  Il ne faut pas vouloir la mort du pécheur fut-il à la ligne  
Sécurité en mer
Marée a Cancale Photos Appels de secours Les Avis aux Navigateurs Marée a St Malo

secours_196.png

Ille et vilaine

Côtes d'Armor

Manche ouest


Les 2 dernières nouvelles
L'annuaire 2017 des marées - par webmcd35 le 02/01/2017 - 02:10
annuaire des marées 2017
Comme chaque année, nous nous éfforçons à améliorer le contenu de cet annuaire,en vous donnant un maximum d’informations dans un espace restreint. Il se peut qu’une modification entre le bouclage de l’impression et la distribution, qu’un arrêté Préfectorale modifiant les tailles de captures ou raison sanitaire, et fasse qu’elles n’apparaissent sur notre document.
Vous pouvez consulter les arrêtés dans les Mairies du littoral. Sur toute la côte, de la limite de la Manche jusqu'à Saint MALO de la limite de la Manche nous sommes dans une zone Natura 2000, quelque soit le type de pêche que vous pratiquez, être acteur de cet éco système sensible fera de vous une personne responsable. Dans cet annuaire, vous trouverez les tableaux des tailles des différentes espèces, les trois zones coques et palourdes, en jachère tournante avec le calendrier des zones ouvertes à la pêche à pied en fonction des périodes, la pêche embarquée, du bord et subaquatique. Des informations pour les plaisanciers pour passer le barrage de la Rance.
Certaines informations, sont issues de notre Fédération ( FNPPSF) et des services de la DML de Saint MALO. l’équipe du Comité Départemental CD35 FNPPSF et l’Imprimerie de l’Horloge vous souhaitent une agréable saison 2017. Un grand merci à nos annonceurs qui nous permettent l’édition de cet annuaire guide des bonnes pratiques.

Alain THERET Président de CD35

annuaire_maree_2017.jpg

Vous le trouverez dans les offices du tourisme, Mairies du littoral, chez les annonceurs, shipchandlers et associations adhérentes à la FNPPSF.

Ce guide de poche est  très pratique d’emploi avec beaucoup d’informations sur les différentes pratiques de pêche de loisir. En pages centrales, la plaquette baie avec les zones de pêche à pied  règlementées, les tailles coquillage, des poissons et informations pour passer le barrage de la Rance.

Le guide est en parfaite cohérence avec la nouvelle règlementation de l’Arrêté du 21.10.2013 sur « harmonisation de la pêche à pied en Bretagne. » Les quatre Départements Bretons, sont assujetties à la même règlementation, tailles et quantités prélevées des coquillages.

L’annuaire/guide est l’exclusivité de l’imprimerie de l’Horloge de Lanvalay  (22 ) en partenariat avec le CD 35 FNPPSF.

Bientôt la grande marée, suivez nos conseils pour une pêche responsable et durable :

                -Remettre à leur position initiale les pierres que vous avez retournées

                -Adaptez des techniques de pêche douce et évitez de labourer l’estran

                -respecter les installations de cultures marines

                -Ne laissez pas de déchets sur l’estran

CD 35 FNPPSF

N'oubliez pas de consulter nos articles sur la pêche à pied dans le menu Règlementation/Pêche a pied

Voir les annonceurs


Article complet du Pêche Plaisance Mai 2015 - par webmcd35 le 24/06/2015 - 17:50

Environnement et balade en Rance !

L'Estuaire de la Rance classé en zone "Natura 2000" ?, à l'instar des baies de St Brieuc et du Mont St Michel. En effet, en raison des trois fléaux majeurs que sont : l’invasion des crépidules,  la prolifération des algues vertes sur les plages des Côtes d’Armor et l’envasement insidieux de la Rance maritime, il faudra bien un jour prendre une décision radicale avant l’irréversibilité.   Mais alors : Naviguer et pêcher en Rance maritime reste-il possible ? :

La réponse est : oui, bien évidemment ! C’est encore possible, mais pour combien de temps ???

Vous pourrez y pratiquer la pêche du bord, embarquée, à partir du barrage (tolérée…) et même à pied, mais en respectant les conseils de sécurité et la réglementation en vigueur. Par exemple : la collecte des coquillages est interdite en Juillet et août.  Vous y trouverez une grande variété d'espèces de poissons, coquillages et crustacés, identiques à celles communes en mer, car le barrage de la Rance n’est absolument pas un obstacle à la migration. Vous découvrirez également de magnifiques paysages et somptueux panoramas, dans un estuaire où la vitesse de navigation est volontairement limitée à 5 nœuds.

  La Rance maritime est navigable sur une vingtaine de km, jusqu'aux portes de Dinan. Pour cela, il vous faudra franchir deux écluses : celle du barrage EDF et celle  du Châtelier au Lyvet, commune de La Vicomté sur Rance. Cette dernière marque la limite de la Rance maritime et se trouve à 3km de Dinan. Selon le type d’embarcation utilisée, vous disposerez de nombreuses cales de mise à l’eau (une vingtaine) tout au long du parcours.  

chenal_04_XI_2014_13h57.jpg


Passage de l’écluse du barrage hydroélectrique :

son fonctionnement est possible lorsque le niveau de la mer est égal ou supérieur à + 4 mètres des cartes marines et, en haute saison (juillet /aout), l’éclusage se fait toutes les heures pleines, entre 20h30 à 4h30. Par ailleurs, l’écluse ne fonctionne que sur demande préalable, deux heures avant votre passage. Démarche à suivre pour bien passer l’écluse : consulter les courbes de prévisions de niveau d’eau en Rance disponible sur : (www.bretagne-info-nautisme.fr). - dans le sens bassin vers mer, se présenter au moins 20 minutes avant l’heure pleine ; - dans le sens mer vers bassin, se présenter au moins 5 minutes avant l’heure pleine. - Prévenir l’éclusier de votre intention, soit par téléphone au 02.99.16.37.37, soit sur le canal 13 de votre VHF ou en actionnent la borne d’appel située sur l’un des ducs-d’albe (dolphin ou pilotis). Annoncer votre tirant d’eau et d’air s’il est supérieur à 1,80 mètre. Plusieurs bouées de mouillage d'attente de couleur blanche sont à votre disposition de part et d’autre du barrage. Lors de l’éclusage l’embarcation doit être amarrée à l’avant et à l’arrière, il est interdit de s’amarrer sur les échelles.

 Passage de l’écluse du Châtelier :

Elle est en service de 6h00 à 21h00, pour une hauteur d’eau égale ou supérieure à 8,50 mètres. Les horaires sont connus 48 heures à l’avance, sauf les week-ends pour lesquels l’information n’est disponible que le vendredi après midi. L’écluse fonctionne à la demande en appelant le 02.96.39.55.66.   Lors de votre navigation, après avoir passé l’écluse du barrage, sur la rive gauche (l’anse des rivières) de La Richardais, puis la pointe, vous  croiserez trois ilots situés rive droite face à la Commune de Saint Juan des Guérets. Le premier est l’île Chevret, le second l’île aux Moines (plus petite) et le troisième l’île Orteau. En face de l’île aux Moines, un peu plus loin, vous découvrirez une anse dans laquelle se trouve un cimetière de bateaux. En continuant votre navigation, apparaîtra sur la rive droite le village très typique de Saint Suliac  (Xe siècle) où une halte peut se justifier afin de visiter le centre ville (une cale de mise à l’eau vous permettra de vous y accoster une paire d’heures). Ce village était jadis habité par des marins-pêcheurs, à l’époque glorieuse de la pêche au lançon. A l'automne, nombre d'entre eux s'embarquaient pour la grande pêche sur les bancs de Terre Neuve.  Le "vieux" St Suliac, en bord de Rance, à conservé son cachet d’antan, avec notamment son église dont la  construction a débutée au XIII siècle. Enfin, pour les passionnés d’histoire de la Grande Pêche, l’oratoire de Notre Dame de Grainfollet, érigé en 1894, domine Saint Suliac et témoigne de l’histoire des Terre-Neuvas.   Continuez votre périple en amont. Vous traverserez sur  rive droite et rive gauche un certain nombre de communes bordant les rives de la Rance maritime. Vous croiserez également de nombreuses zones de mouillage (environ 2500 bateaux recensés) puis vous apercevrez  deux ponts  enjambant la Rance. Le premier est le pont Chateaubriand sur la D176 (4 voies vers St Brieux) et le second est le pont Saint Hubert, à cheval sur les communes de Le port Saint-Hubert et Le Port Saint-Jean. Après être passé sous ces ouvrages, virez sur tribord ! La grande zone découverte sur votre  bâbord est un herbier vaseux sur lequel il est préférable de ne pas s'aventurer même si, par hautes eaux, le paysage nous y invite…. En continuant votre voyage, à  quelques kilomètres sur la rive droite, après avoir passé la presqu’île du Pérou, vous vous retrouvez en face la cale de Mordreuc, située sur la commune de Pleudihen.

T9230415.jpg

A partir de cette zone, la vigilance est de mise. La vase a envahi les berges et la navigation devient plus délicate. Pour continuer dans ces méandres, vous devez rester strictement dans le chenal jusqu'à votre arrivée devant l’écluse du Châtelier. Une fois passé l’ouvrage du pont Lessart, la Rance forme un "S", qu'il ne faut pas couper. Restez vers la rive gauche. Avant l’écluse, dans la courbe de la rive droite, vous avez un piège à vase exploité actuellement pour en vider le contenu par aspiration. S’il y a des consignes locales : les respecter ! Cela va sans dire …

Une fois l’écluse passée, vous pouvez faire une petite escale au port du Lyvet. Il vous restera alors environ 3 km pour rejoindre le magnifique petit port de Dinan. Vous pourrez y  séjourner si vous le souhaitez afin de découvrir le quartier médiéval de la ville de Dinan. Le tirant d’eau moyen entre l’écluse du Châtelier et le port de Dinan est de 1,40 m. Cette partie de Rance n’est plus maritime, mais fluviale. Toutefois, si vous ne possédez pas le permis rivière, il existe une tolérance pour pouvoir accéder jusqu’au port de Dinan avec les permis mer.

Pour finaliser cet article, il est nécessaire de préciser un point : d’ici quelques décennies, la partie située en amont de Pleudihen, ne sera probablement plus navigable. L’envasement y est, en effet, trop important, malgré les efforts de CŒUR* Emeraude avec leur piège à vase du Lyvet. La mise en œuvre de moyens lourds serait indispensable afin d’extraire et d’évacuer toute cette vase, comme au Mont St Michel, mais creuser un vrai chenal nécessiterait un investissement financier inenvisageable.

vedette_bloqueee_au_Lyvet_le_2_aout_2013_a_15h.JPG

Pour expliquer l’envasement d'un estran, il faut regarder le phénomène de marée : le montant  est plus rapide et puissant que le mouvement inverse. Cette particularité laisse au limon le temps de se déposer et empêche une partie des sédiments (déchets, vase et sable) de repartir avec le mouvement descendant, plus lent. C'est ce dépôt que l'on constate régulièrement sur nos estrans.

Pour l’estuaire de la Rance, le barrage accentue ce phénomène d’envasement, par le fait de maintenir la poussée de la marée jusqu’au plein et la restitution du descendant se fait plus lentement  que pour une marée libre. L’effet des turbines régulent le débit sortant, en fonction du coefficient de marée. Le volume d’eau du bassin, diminué par son envasement, crée une situation en phase de dégradation inéluctable. Ce phénomène posera un problème pour l'efficacité du barrage. Sa production pourrait bien diminuer au fil du temps… Souhaitons que l’Europe accepte de classer l’estuaire de  la Rance et  que des  travaux soient entrepris à temps. Il y a une quarantaine d’années, tous les bords de Rance étaient composés de plages de sable. La situation en est tout autrement aujourd'hui.

* CŒUR Emeraude : Comité Opérationnel des Elus de la Rance



Livre d'or - Mon préféré

Note n°1
par leboloup14 le 29/01/2009 - 07:11

Je vous soutiens pour cette engagement que je respecte tout à fait . Tout pêcheur

digne de ce nom ce doit aujourd'hui, de le faire! c'est vital  au même titre que le respect d'une  taille minimun de 42 cm pour un bar juvénile qui  vient juste de se reproduire.

Amis pêcheurs de toutes "accabies " ( chasseur sous marin que je suis ) , ou pêcheur au surf , plaisancier , professionnel, et autres, mobilisons nous pour pouvoir encore rencontrer ce magnifique poisson sur nos cotes,lors de nos diverses maraudes .

Cordialement

leboloup


Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
xmBr
Recopier le code :


  880546 visiteurs
  26 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!
 
Calendrier